2019 : Laissez sa chance à l’écologie

Le 26 mai 2019, décider l’avenir de l’Europe c’est influer directement celle de la France

Le 9 annonce la fin d’un cycle et le début d’un autre. Le 9 c’est l’occasion de fermer le livre et d’en ouvrir un autre. Je ne crois pas que 2019 soit cette occasion. Nous avons malheureusement trop tardé, ou peut être avancé trop vite, pour réagir et comprendre que l’évolution de l’humain à un impacte directe sur l’évolution de la Terre et de l’ensemble de ses habitants. S’il est trop tard pour réparer nos erreurs à court terme, agir maintenant et correctement permettra à notre planète de vivre après nous. Terre ne nous appartient pas mais il nous appartient de la rendre saine et sauve après notre passage.

L’année 2018 s’est achevé sur une opinion commune en France et même en Europe : il faut changer notre système. La Vème République installé dans notre pays depuis une soixantaine d’années est un échec sur bien des points : inégalités, nationalisme, malbouffe, baisse du pouvoir d’achat, chômage, écologie de second plan et caetera.

L’occasion de concrétiser notre vœux de changement nous est donné le 26 mai prochain, à l’occasion des élections européennes. L’Union-Européennes est une instance capitale tant elle garantie la paix des pays européens, tout en influant sur chacun d’entre eux afin de garantir le respect de notre environnement commun et les droits de l’homme à chaque citoyen(ne)s. Il est donc impératif de se réapproprier le parlement européen plutôt que le dissoudre.

Reste à vous convaincre de nous faire confiance. Mais la tendance actuelle au sein de chaque parti politique, du RN au FI en passant par LR, LREM, PS et compagnie, est la touche verte dans les programmes. Une caution écologiste pour montrer que l’on est conscient des enjeux environnementaux auquel nous devons faire face : outil de langage, pseudo-solutions… « L’écologie ne doit pas être qu’un parti » est une idée qui les arrange bien. Nous, nous avions ces sujets à cœur depuis les années 70-80 quand les premiers mouvements politiques écologistes français sont nés, ceux qui ont fusionné en un parti politique en 1984 : Les Verts. Ce même parti qui à fusionné avec sa version européenne en 2010 devenant Europe Ecologie Les Verts.

Pour ses raisons, laissez sa chance à l’écologie. Elle qui fut la grande renié du siècle dernier , celle qui nous a permis de vivre bien plus que deux millénaires.

Tristan Péribois

Chargé de communication d’EELV SQY-CCHVC

Remonter