ÉLECTION DU MAIRE DE GUYANCOURT – EXPLICATION DE VOTE DES ÉLU-E-S ÉCOLOGISTES

CONSEIL MUNICIPAL DU 14 NOVEMBRE 2016
DECLARATIONS DES ELU.E.S ECOLOGISTES

Aujourd’hui une nouvelle page de l’histoire municipale s’écrit et c’est l’occasion de remercier Francois Deligné pour son dévouement pendant tant d’année. En tant qu’élu.e.s sur la liste majoritaire, nous sommes engagé.e.s par le programme pour lequel les guyancourtoises et les guyancourtois ont voté en mars 2014.

En tant qu’écologistes, conviction pour laquelle nous nous sommes présenté.e.s en 2014, nous avons exprimé à plusieurs reprises notre souhait que le programme soit mis en œuvre avec plus de collaboration des citoyen.ne.s et complété par des mesures bonnes pour protéger la planète et ses habitant.e.s.

Pour nous, si l’élection valide le projet, elle ne donne pas pour autant aux élu.e.s la connaissance universelle de tous les besoins et attentes des habitants. Ce n’est que collectivement : élu.e.s, techniciens, citoyen.ne.s, membres d’associations, usagers, … que nous trouverons les solutions les plus adaptées pour le bien commun.

De la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires au réaménagement du mail des Saules, les habitantes et les habitants pourraient être plus impliqué.e.s en amont des décisions structurantes. Le conseil de quartier imposé par la loi au Pont du Routoir pourrait servir d’exemple pour les autres quartiers, et pourquoi pas des budgets participatifs comme dans de nombreuses villes françaises ?

Depuis notre élection en 2014 de nombreux évènements sont intervenus et, sans remettre en cause les engagements pris, le projet de ville peut et même doit être adapté ou complété. Cela n’étonnera personne, nous reviendrons sur la COP21, car ce sont bien les collectivités locales qui sont en première ligne pour mettre en œuvre l’accord de Paris et ainsi préserver notre planète. Cet objectif est, bien sûr, complètement lié à celui de la santé des habitants et particulièrement des plus jeunes. C’est pourquoi nous proposons entre autres :

– augmenter significativement l’alimentation bio et locale dans les  cantines

– favoriser le développement de l’agriculture de proximité sur les terres de la Minière

– adapter vraiment tous les aménagements communaux aux circulations douces

– mettre en œuvre le label « ville amie des enfants » en mettant l’accent sur le soutien à l’enfance (moyens humains en maternelle, politique en faveur des plus fragiles, aménagements du temps scolaire plus harmonieux) et en développant des actions concertées envers les adolescent.e.s

Depuis l’annonce de la démission de François Deligné, si les élu.e.s du groupe Guyancourt Pour Tous ont collectivement choisi de présenter la candidature de Marie-Christine Le Tarnec comme maire de Guyancourt, les élu.e.s écologistes de la majorité n’ont, à aucun moment, été associés à cette décision. Depuis le début du mandat, nous sommes une force de proposition et nous continuerons dans ce sens, mais nous n’avons obtenu aucune garantie de pouvoir, de près ou de loin, contribuer aux décisions municipales à l’occasion de cette nouvelle étape.

Pour l’ensemble de ces raisons, nous nous abstiendrons sur le vote de l’élection du maire et de son équipe.

Avec un état d’esprit constructif, nous continuerons à soutenir l’application du projet de ville, mais aussi à signaler ses insuffisances et proposer des alternatives comme celles qui fleurissent dans tant de villes en France.

Les conseillers municipaux écologistes de Guyancourt.

 

 

Remonter