Fermeture des jardins de Cocagne à Magny les Hameaux

Le groupe local EELV de St Quentin en Yvelines regrette fortement la fermeture du jardin de Cocagne de Magny les hameaux, à la fois chantier d’insertion et zone maraichère biologique laissant des encadrants salariés au chômage. C’est d’autant plus regrettable que ce chantier avait un taux de réinsertion de 70%.

C’est le manque de subventions de la CASQY, de la région et aussi la réduction des subventions du département via la Direccte qui ont plombé les comptes du jardin.

Le jardin donnait vie à l’ancienne ferme  Royale de Buloyer après avoir servi de siège social pendant 30 ans à  l’Établissement Public d ‘Aménagement de la ville de St Quentin en Yvelines. Il est vraiment dommage que tant la CASQY que les diverses collectivités locales n’ont rien fait pour faire revivre les nombreuses fermes existantes sur leurs territoires. Trop souvent ces fermes abandonnées ont été transformées à grands frais en espaces culturels au mieux, en séminaires pour entreprises du CAC 40 au pire.

La demande actuelle des habitants de St Quentin en agriculture biologique et de proximité est importante. Même les écoles s’y mettent à la demande des parents.

Par ailleurs, le département des Yvelines, un des plus riches de l’Ile de France, ne pourrait il pas montrer l’exemple d’une réinsertion professionnelle importante et réussie ?

Dans ce contexte d’actualité, faut il soutenir l’implantation d’enseignes qui sont des fleurons de la malbouffe, ou au contraire avoir le courage et la volonté de développer toutes les filières maraichères de qualité ? N’est ce point là un enjeu fondamental pour tous les élus qui nous représentent ?

Les citoyens écologistes de cette ville conseilleront et choisiront leur candidat aux élections présidentielles et législatives selon le respect ou non de cet enjeu.

Françoise FIAT

 

Remonter