Pas de ski à SQY !

Saint-Quentin en Yvelines, le 1er juillet 2014

 

La CASQY et la ville d’Elancourt relancent le projet de piste de ski sur la colline de la Revanche à Elancourt. Jeudi 3 juillet une réunion publique aura lieu à l’Hôtel de ville d’Elancourt

 

Ce projet n’est pas dans l’intérêt des habitants d’Elancourt et de Saint-Quentin, il va coûter cher, ne profitera qu’à une minorité et gaspillera de l’énergie.

 

Il coûterait cher !

Même dans l’hypothèse où il serait financé par des capitaux privés, tous les travaux d’aménagement nécessaires (voiries dont la modification de la sortie de la N12, parkings, … ) resteraient à la charge de la collectivité.

Si des tarifs étaient négociés pour les enfants de Saint Quentin, ils viendraient en déduction des recettes que toucherait la communauté d’agglomération au titre de la location des terrains. Il s’agirait donc là d’une subvention détournée au skidôme.

 

Il ne profiterait pas aux Saint Quentinois!

Avec des tarifs de 50 euros la journée au minimum, ce genre de loisir ne serait pas accessible à toutes les bourses.

 

Il gaspillerait d’énergie !

La CASQY s’est dotée d’un plan énergie-climat pour réduire l’empreinte carbone du territoire. Quelle cohérence avec la construction d’un bâtiment de 320 mètres de long réfrigéré ? Une telle construction, et surtout son exploitation toute l’année, seraient totalement incompatibles avec la transition énergétique.

La colline de la revanche est un site de plus de 50 hectares en proximité de la base de loisirs qui peut faire l’objet d’un projet aménagement durable sans atteinte à la biodiversité. Mais ce projet doit s’inscrire à la fois dans le quartier de la Clef St Pierre et surtout rester compatible avec la vocation naturelle de la base de loisirs.

 

Le groupe local d’Europe Ecologie Les Verts de Saint Quentin en Yvelines réaffirme son opposition à ce projet et appelle les citoyens à exprimer leur désaccord lors de la réunion publique et dans les semaines à venir.

Remonter