Jean-Luc Manceau

Jean-Luc Manceau (1962) est conseiller municipal d’opposition depuis 2008 à Montigny-le-Bretonneux. N°5 sur la liste « Montigny à Venir » en 2014, son ambition est de pouvoir infléchir les politiques municipales vers la « ville durable » ou l’écologie urbaine. Ses centres d’intérêt : l’urbanisme, les déplacements, l’énergie, la participation citoyenne …

Militant :
Jean-Luc Manceau se décide à adhérer aux Verts en 2002, après un long cheminement d’engagements syndicaux et associatifs. Délégué syndical central d’une entreprise du secteur des télécommunications traversant des difficultés économiques, il a négocié des conditions de départ, d’accompagnement dans le reclassement et d’indemnisation qui ont permis à la plupart des salariés licenciés de rebondir. Ses engagements associatifs ont débuté avec la solidarité internationale au retour de deux années passées au titre de la coopération en Côte d’Ivoire. Tout en restant fidèle à cet engagement (il est bénévole « Artisans du Monde » après avoir contribué à la création de l’antenne locale), la solidarité locale et devenue pour lui un enjeu important (logement, sans-papier …) contribuant à créer le collectif solidarité de Saint-Quentin-en-Yvelines et le collectif « Ensemble pour une Planète Solidaire ». Jean-Luc s’engage ensuite pour l’environnement. En 2006, avec l’association LAFORT, il contribue à empêcher le massacre de la forêt de Trappes puis avec le collectif contre l’A12, il préconise l’aménagement de la N10 plutôt que le prolongement de l’A12. Plus récemment, il participe à la création de « Saint-Quentin en Transition », collectif qui vise à fédérer les initiatives locales militantes et citoyennes en faveur d’une transition énergétique. Enfin, Avec 8 autres Ignymontains, il dépose un recours contre le PLU de la commune puis contre le permis de construire du vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Aujourd’hui, Jean-Luc est un des « Assignés de Montigny ». Velopolis leur demande 3,7 millions d’euros au titre de dommages et intérêts pour les retards que le recours aurait occasionné sur les travaux.

Parcours :
Jean-Luc a toujours voté écolo mais la prise de conscience de la finitude de la planète et de la fragilité de la vie sur terre ne lui apparait que progressivement. En 2006, il démarre une reconversion afin d’avoir une activité professionnelle en accord avec ses convictions. Aujourd’hui, il encadre et anime une équipe de consultants dont la mission est d’accompagner les entreprises et les collectivités locales vers la transition énergétique.

Contact : jeanlucmanceau()numericable.fr  ou  06 13 54 05 72

 

Remonter